À quoi ressemble la grille mélangée du Grand Prix de Belgique après les pénalités

Carlos Sainz partira de la pole au Grand Prix de Belgique bien qu’il n’ait pas réalisé le meilleur temps des qualifications, après une série de pénalités de moteur et de boîte de vitesses pour les pilotes, la grille a été très mélangée pour la course de dimanche.

Dans une étrange bizarrerie des règles de la F1, cela signifie qu’aucun pilote ne commence la course de dimanche à partir de la position à laquelle il s’est qualifié.

La confusion est due à la quantité de composants de moteur autorisés pour les pilotes avant que les pénalités ne soient encourues – la nature du circuit de Spa-Francorchamps en fait un endroit idéal pour effectuer un changement de moteur tactique car il existe de nombreuses opportunités de dépassement pour permettre les récupérations de positions de grille basses.

Les sept pilotes écopés de pénalités moteur et boîte de vitesses espèrent boucler la fin de saison sans avoir besoin d’en prendre une autre.

Le leader du championnat et champion en titre Max Verstappen et son rival en titre Charles Leclerc partent en queue de grille pour cette raison.

Six de ces sept partent de l’arrière et leurs positions ont toutes été dictées par leur position de qualification finale. Cependant, Alfa Romeo a profité d’une faille dans la réglementation pour équiper Valtteri Bottas d’un nouveau groupe motopropulseur et d’une boîte de vitesses sans encourir de pénalité de “retour de grille” (expliquée ci-dessous).

Ordre de départ (et où ils se sont qualifiés):

PREMIER RANG
1. Carlos Sainz (Ferrari) Qualifié 2ème
2. Sergio Pérez (Red Bull) Qualifié 3ème

DEUXIÈME RANG
3. Fernando Alonso (Alpin) Qualifié 6ème
4. Lewis Hamilton (Mercedes) Qualifié 7ème

TROISIÈME RANGÉE
5. George Russel (Mercedes) Qualifié 8ème
6. Alex Albon (Williams) Qualifié 9ème

QUATRIÈME RANG
7. Daniel Ricciardo (McLaren) 11e qualifié
8. Pierre Gasly (AlphaTauri) 12e qualifié

CINQUIÈME RANG

9. Lance Stroll (Aston Martin), 14e qualifié
10. Sébastien Vettel (Aston Martin), Qualifié 16e

SIXIÈME RANG

11. Nicolas Latifi (Williams), 17e qualifié
12. Kevin Magnussen (Haas), 18e qualifié

SEPTIÈME RANG

13. Yuki Tsunoda (AlphaTauri), 19e qualifié
14. Valtteri Bottas (Alfa Roméo) Qualifié 20e *Peine

Bien que la pénalité totale de Bottas équivaut à 20 places sur la grille – ce qui serait normalement une pénalité de “retour de grille” – parce qu’Alfa Romeo a réparti les pénalités avec 15 places pour le groupe motopropulseur et cinq pour la boîte de vitesses, plutôt que de faire 20 places de changements en une seule pénalité, il a techniquement une pénalité de 20 places plutôt qu’une pénalité de “retour de grille”.

En conséquence, sa pénalité de 20 places signifie qu’il part devant les pilotes avec une pénalité de “retour de grille”. La FIA a l’intention de combler l’échappatoire pour les courses futures.

HUITIÈME RANG

15. Max Verstappen (Red Bull), Qualifié 1er *Peine
16. Charles Leclerc (Ferrari), Qualifié 4ème *Peine

NEUVIÈME RANG

17. Esteban Ocon (Alpin), Qualifié 5ème *Peine
18. Lando Norris (McLaren) 10e qualifié *Peine

DIXIÈME RANG

19. Zhou Guanyu (Alfa Roméo), 13e qualifié *Peine
20. Mick Schumacher (Haas), 15e qualifié *Peine

Un grand spectacle vous attend

La grille mélangée devrait créer un événement passionnant, avec une Ferrari et Red Bull partageant la première ligne et les anciens rivaux Fernando Alonso et Lewis Hamilton partageant la deuxième ligne.

Mercedes a manqué de rythme ce week-end mais compte bien profiter de ses deux pilotes relégués de quelques positions dans le classement, tandis qu’Alonso cherchera à attaquer à partir de la troisième place sur la grille.

Alex Albon partira de la sixième position après une performance de qualification très impressionnante

Daniel Ricciardo n’a pas réussi à se qualifier pour la Q3, mais il partira de la septième position quelques jours seulement après que McLaren a confirmé qu’il ne resterait pas avec l’équipe l’année prochaine.

Le pilote australien sera motivé pour prouver que McLaren a tort avec une solide performance.

Le coéquipier de Ricciardo, Lando Norris, sera également à surveiller depuis l’arrière du terrain après avoir montré une forme solide tout au long de l’entraînement.

Leave a Comment

Your email address will not be published.