Quels Seahawks ont vu leurs actions augmenter, baisser ou rester les mêmes après la défaite contre les Bears

Les matchs de pré-saison de la NFL ne concernent pas tant l’équipe qui a gagné ou perdu – bien que pour les fans, évidemment, c’est plus amusant si votre équipe gagne – mais quels joueurs se sont aidés ou blessés, ou peut-être ont-ils simplement maintenu le statu quo dans leur tentative de faire la liste.

Et, oui, même dans un match comme la défaite 27-11 de Seattle contre les Bears jeudi qui n’était généralement pas amusant à regarder, il y avait des joueurs qui se sont effectivement servis, ainsi que ceux dont le stock aurait pu baisser, et d’autres qui sont sortis même.

Jetons donc un coup d’œil à trois en haut, trois en bas et deux en plein milieu du match de jeudi.

Trois

Le demi de coin Michael Jackson : Jackson a été le candidat discret dans la compétition des demis de coin de l’équipe, un vétéran de quatre ans qui a disputé deux matchs à la fin de la saison dernière après avoir été signé en septembre. Jackson a commencé au cornerback gauche avec Tariq Woolen sur le côté droit et a joué un record d’équipe de 55 snaps.

Lors d’une nuit de tacles de mauvaise qualité pour Seattle – sept plaqués manqués sur des jeux de course, selon Pro Football Focus – Jackson a obtenu la meilleure note de course de l’équipe de PFF avec trois plaqués permettant seulement deux réceptions sur cinq cibles pour 11 mètres sur 35 clichés de couverture .

Ni Sidney Jones IV ni Artie Burns n’ont joué dans la pré-saison, et l’hypothèse est qu’ils restent au sommet du tableau des profondeurs. Mais les Seahawks doivent se sentir bien dans la façon dont leur profondeur de cornerback se développe.

Le porteur de ballon Darwin Thompson : Thompson semble toujours être à l’extérieur en regardant le poste de porteur de ballon où Seattle semble avoir un joli quatuor composé de Rashaad Penny, Ken Walker III, Travis Homer et DeeJay Dallas. Mais Thompson pourrait être un joueur que Seattle veut garder dans l’équipe d’entraînement après avoir insufflé un peu de vie à une attaque principalement moribonde avec 34 verges en six courses en fin de match – y compris un 16 verges dans lequel il a sauté sur AJ Thomas de Chicago – et marquant Le seul TD de Seattle sur une course de 8 verges.

De nombreux fans de Seattle ne savent peut-être pas grand-chose de Thompson, qui a signé en tant qu’agent libre en février après trois ans avec les Chiefs et les Bucs. Mais voici une anecdote – il est l’un des deux seuls Seahawks actuels à avoir joué dans un Super Bowl, obtenant 11 clichés offensifs et un portage pour zéro mètre lorsque Kansas City a battu les 49ers au Super Bowl LIV (le centre Austin Blythe a commencé pour le Béliers dans le Super Bowl LIII).

Le demi de coin Coby Bryant : La recrue a eu un beau match de rebond, brisant deux des cinq passes envoyées, dont une dans la zone des buts à Isaiah Coulter sur le troisième et le but au 1 qui a marqué un stand de ligne de but des Seahawks qui était l’un des les autres moments de la nuit valent la peine d’être applaudis pour Seattle.

PFF a donné à Bryant une note de 71,8 contre 47,5 contre les Steelers la semaine précédente lorsqu’il avait renoncé à un touché (bien que pour être juste, c’était aussi une sacrée prise par la recrue des Steelers George Pickens, qui a fait sensation au camp ). Bryant a de nouveau vu une grande partie de ses clichés jouer au nickel – 12 sur 22 selon PFF – l’endroit qui ressemble de plus en plus à son avenir immédiat avec Seattle. Tous ses clichés sont arrivés en seconde période.

Trois vers le bas

Sécurité Marquise Blair : Lors d’une soirée où les tacles étaient à nouveau un problème, Blair s’est malheureusement démarqué le plus, crédité de quatre tacles manqués. Il a également autorisé des réceptions sur ses deux cibles pour 13 mètres et a commis une pénalité de rugosité inutile. La place de Blair dans l’équipe en tant que remplaçant polyvalent capable de jouer à peu près n’importe où dans le secondaire semblait sûre après l’échange la semaine dernière de son compatriote recruté en 2019 Ugo Amadi aux Eagles. Mais il devra jouer mieux que cela pour assurer tout type de rôle réel en 2022.

Receveur Freddie Swain : Swain a laissé tomber une passe cadrée de Geno Smith au troisième essai lors du premier entraînement de Seattle qui aurait été bonne pour environ 20 mètres et a permis aux Seahawks de pénétrer dans le territoire de Chicago. La nuit aurait pu être très différente si cette prise avait été faite et Seattle avait marqué contre une défense des Bears qui avait encore certains de ses premiers joueurs sur le terrain.

Swain a raté le match des Steelers avec une blessure au dos, et le match des Bears était sa chance de briller avec DK Metcalf et Tyler Lockett ne faisant que des apparitions symboliques, et Dee Eskridge et Marquise Goodwin blessés. Mais il n’a eu qu’une prise pour 6 verges sur trois cibles et sa place dans l’équipe semble loin d’être assurée (bien que peu d’autres receveurs de Seattle aient fait beaucoup non plus).

Le botteur Jason Myers : Un raté de pré-saison n’est évidemment pas si grave, et 47 verges ne sont pas des gadgets complets. Pourtant, Myers vient de connaître une saison fragile et a le cinquième plafond salarial le plus élevé de tous les botteurs de la NFL cette saison à 5 millions de dollars, selon Spotrac.comdonc les Seahawks aimeraient sûrement le voir entrer dans la saison sur une bonne note.

Et deux au milieu

QB Geno Smith : Seattle sans but sur ses six possessions complètes en première mi-temps et quelles étaient les statistiques globales des piétons – 10 pour 18 pour 112 verges – regardez sur le papier comme Smith ouvrant la porte encore plus large pour que Drew Lock fasse une course au QB de départ travail, en supposant qu’il puisse se rétablir après son combat contre COVID-19 et commencer vendredi à Dallas.

Seattle n’a marqué que sur deux des 11 possessions complètes que Smith a menées en deux matchs de pré-saison. Mais pour être juste envers Smith, il a perdu trois passes jeudi, y compris le troisième lancer susmentionné lors du premier trajet vers Swain. Smith est 20 en 33 pour 213 verges en pré-saison, mais a eu cinq passes jugées comme des gouttes et une autre dans laquelle Noah Fant n’a pas mis son pied dans les limites. Dans leur évaluation de Smith, les entraîneurs sont sûrs de prendre en compte à quoi ressembleraient ces passes lancées à Metcalf et Lockett.

LT Charles Cross : La recrue a écopé de cinq pénalités en une soirée alors que les Seahawks en avaient 13 au total, une statistique difficile à ignorer. Mais comme l’entraîneur Pete Carroll l’a noté plus tard, quatre étaient pour de faux départs, le genre de chose généralement assez facilement corrigeable, en particulier chez quelqu’un qui joue son deuxième match dans la NFL. La situation dans son ensemble était un autre jeu de jeu global solide une fois que le composant logiciel enfichable s’est déclenché. Cross n’a pas permis une pression en 55 blocages de passes en deux matchs, selon PFF – peut-être la chose la plus critique que Seattle veut qu’il fournisse – et a été assez solide dans le jeu de course.

Leave a Comment

Your email address will not be published.